L’embauche après la formation – Guillem Josa

Accueil/Actualités/L’embauche après la formation – Guillem Josa

L’embauche après la formation – Guillem Josa

« C’est le plus beau bureau au monde.  »

Guillem JOSA, ancien élève d’Aéropyrénées, a terminé sa formation modulaire en 2009. Il a par la suite travaillé pour différentes compagnies aériennes avant de rentrer chez EASYJET.

Il est aujourd’hui Commandant de Bord.

Retour sur son expérience chez Aéropyrénées…

Tout d’abord, qu’est-ce qui te plait dans l’aéro ?

J’ai eu la chance de grandir dans les environs de l’aéroport de Perpignan. Depuis tout petit, je suis attiré par à peu près tout ce qui vole.

Habitant à proximité d’un aéroport, c’est avec les membres de ma famille que j’admirais les avions. Je crois que la beauté de ces machines et la magie de pouvoir voler dans celles-ci m’attirent depuis le plus jeune âge. Voler, admirer les paysages et voyager font également parties des choses qui me plaisent.

En grandissant, la passion pour l’aviation s’est accentuée. Dès les premiers vols d’initiation à l’âge de 13 ans, j’ai compris que je voulais en faire mon métier. Piloter des machines de plus en plus complexes m’intéressait vraiment.

Avec le recul et quelques années d’expérience, je pense que cette passion est toujours aussi présente, c’est avec autant de plaisir et d’enthousiasme que je pars en vol avec mon équipage.

Pourquoi Aéropyrénées ?

La question s’est effectivement posée pour moi. N’habitant qu’à quelques kilomètres d’Aéropyrénées, le choix de l’école de pilotage paraissait très simple.

J’ai néanmoins effectué quelques recherches. Les retours très positifs sur la qualité de la formation ainsi que le sérieux de l’équipe m’ont définitivement convaincus. J’ai donc eu le plaisir d’être formé au métier de pilote de ligne au sein d’Aéropyrénées.

Comment s’est déroulée la formation ?

Après avoir obtenu mon brevet de pilote privé (PPL) et ayant quelques heures de vols, j’ai choisi de m’orienter vers une formation dite modulaire.

J’ai donc débuté par la partie CPL sur Piper PA28. J’ai continué à découvrir la belle région que sont les Pyrénées-Orientales durant de nombreux vols locaux. Après une longue phase de simulateur dans les locaux de l’école, la phase pratique de pilotage aux instruments a débuté. Des navigations sur avion bimoteurs se sont alors enchainées pour finalement terminer par le vol test. La dernière étape de la formation a été la MCC. C’est à ce moment-là que j’ai découvert le travail en équipage dans un avion. C’est une partie très importante de la formation car le travail en équipage est le cœur du métier de pilote.

Je garde un très bon souvenir de ces moments passés à l’école. Les instructeurs ont toujours été présents et très disponibles. Je me suis senti accompagné et entouré durant toute la formation. L’ambiance et l’entente entre élèves sont des choses importantes qui, dans une école à taille humaine, ont pris tout leur sens.

Comment se sont déroulés les selections EASYJET ?

J’ai passé les sélections Easyjet fin 2012. Elles se sont déroulées en deux temps.

La première journée comprenait des entretiens de groupe et individuels ainsi que quelques tests informatiques. La deuxième journée était consacrée au test en simulateur.

Les entretiens en groupe consistaient à résoudre des énigmes collectivement. Dans ce type d’épreuve, le résultat n’est pas essentiel. Le moyen d’y arriver, l’entente entre les personnes du groupe et la méthode pour appréhender le problème sont des éléments importants qui sont observés et recherchés par les recruteurs.

Un travail en équipe, en faisant participer tout le monde et en partageant les informations, sont des éléments clés pour mener à bien ces entretiens de groupe.

L’entretien individuel est davantage basé sur le parcours du candidat. Sa motivation est notamment jugée à ce moment là.

Concernant les épreuves sur ordinateur, elles consistaient en un test d’anglais ainsi qu’un test technique relatif à l’Airbus A320 (j’étais en possession de la qualification de type au moment des sélections).

Pourquoi EASYJET ?

Easyjet est la troisième compagnie pour laquelle j’ai la chance de piloter.

À ma sortie d’école en 2009, je ne rentrais pas dans les critères d’embauche d’Easyjet, j’ai donc commencé à voler pour une autre compagnie, Air Méditerranée. J’ai alors découvert le métier et j’ai énormément appris de mon passage dans cette compagnie française.

J’ai ensuite volé pendant un an pour la compagnie Wizzair. J’ai subi et appris à gérer les conditions hivernales de l’Europe de l’Est, un vrai plus pour mon expérience.

En 2013, j’ai donc pu intégrer Easyjet.

Les raisons qui m’ont poussées à postuler pour cette compagnie sont nombreuses.

Easyjet est une grande compagnie européenne, son réseau est très vaste et unique. Les méthodes de travail et le standard des opérations sont reconnus par toute la profession. Ce sont des éléments importants à mon sens.

De plus, Easyjet offre la possibilité d’un passage rapide à la fonction de commandant de bord, après seulement quelques années.

Enfin, la compagnie base ses pilotes dans plusieurs villes françaises, c’est un point important et très appréciable dans mon cas.

Quel conseil donnerais tu à de jeunes pilotes ?

Je dirais simplement aux jeunes attirés par le métier de pilote de ligne de foncer. S’ils sont vraiment motivés et passionnés ils y arriveront. C’est à mon sens un magnifique métier, qui demande quelques sacrifices et du sérieux mais qui en vaut tellement le coup. Aller voler sans avoir le sentiment d’aller travailler n’a pas de prix!

Bien entendu, il faut des compétences. Mais en travaillant tout est possible. Une chose importante dans ce métier est l’anglais, je conseillerais aux jeunes qui se lancent dans ce métier de ne pas hésiter à pratiquer la langue dès que possible (voyages linguistiques, films en VO…). C’est bien souvent l’anglais qui fait la différence…

Que vous soyez passionné depuis petit ou que vous découvriez ce métier, lancez-vous! Être aux commandes d’un avion de ligne en ayant la responsabilité des passagers et de l’équipage, est un magnifique sentiment.

C’est le plus beau bureau au monde.

Vous êtes un ancien d’Aéropyrénées et vous souhaitez également nous faire part de votre expérience? N’hésitez pas à nous contacter.

2017-08-18T14:43:20+00:00