L’embauche après la formation – Etienne & Benoît

«Mon arrivée sur Biarritz par la mer en bimoteur est pour moi un des moments les plus marquants de ma vie. Tant pour les paysages que pour ce sentiment inexplicable qui vous envahi de fierté et de bien-être. On y est ! » Benoît

Étienne & Benoît, anciens élèves d’Aéropyrénées, ont réalisé leur formation respectivement en 2017 & 2016. Mordus par l’ambiance de l’école, ils sont aujourd’hui en poste en qualité d’instructeur vol.

Retour sur leur expérience chez Aéropyrénées…

Etienne Publie

Qu’est ce qui te plait dans l’aéronautique ?

Depuis que j’ai 4 ans, je suis passionné par l’aviation. J’ai toujours rêvé de pouvoir voler.

Voir des paysages magnifiques depuis les airs, piloter… Surtout manier des machines volantes qui sont quand même très lourdes et qu’à la base l’homme n’est pas fait pour voler !

Être libre, sans contrainte, dans une ambiance conviviale, sont pour moi des objectifs primordiaux que j’ai pu atteindre aujourd’hui. Je réalise mon rêve de gosse.

Pourquoi Aéropyrénées ?

Lorsque je me suis renseigné auprès des centres pour suivre une formation de pilote de ligne, Aéropyrénées est ressortie comme l’école présentant le meilleur rapport entre le prix et la qualité de formation.

Qui plus est, Aéropyrénées me proposait de voler sur les avions que j’aime, traditionnels et sans superflu. De vrais avions pour résumer.

Et enfin pour l’ambiance, car j’ai beaucoup apprécié cette proximité avec les instructeurs, leur écoute et leur disponibilité. J’ai apprécié cette sensation de « hiérarchie implicite », sans prise de tête mais très professionnelle, et la qualité humaine de chacun.

Un moment inoubliable durant ta formation ?

Bien sûr la fin de mon ATPL me vient en premier, j’étais sur Paris un peu mal en point mais je me suis donné à fond et j’ai réussi. Quel soulagement !

Ensuite, je me souviens d’un autre moment inoubliable, après un décollage en TB20, lorsque je traversais les nuages pour découvrir un magnifique levé de soleil.

Et enfin, le moment où la Directrice m’a proposé de rejoindre l’équipe !

Quel est ton plan de carrière ?

Après ma MCC, Aéropyrénées m’a proposé de réaliser un stage FI et de rejoindre immédiatement l’équipe pédagogique. En parallèle de cela, je m’occupe du développement commercial de l’école.

Comme mon collègue Benoit, je confirme qu’il faut savoir aujourd’hui être polyvalent et prêt à relever les challenges pour réussir dans l’aérien.

N’ayant pas forcément les moyens de me payer une Qualification de Type, cette solution s’est avérée idéale pour développer mes heures de vol et pour être au plus près des opportunités.

Aimant découvrir de nouvelles choses, j’aimerais par la suite pourquoi pas, travailler en aviation d’affaires ou en compagnie.

Pourquoi avoir choisi le métier de Flight Instructor ?

Tout d’abord, c’est une très bonne solution pour augmenter ses heures de vol tout en étant rémunéré.

Ensuite, j’enseigne aujourd’hui ce que mes instructeurs m’ont appris, ce qui me permets d’encore mieux maitriser mon sujet et de me perfectionner en ce sens.

Je reste ainsi toujours opérationnel, et persévère avant de pouvoir présenter une sélection.

Qu’est-ce qu’il te plait dans le métier de FI ?

L’ambiance tout d’abord, car après avoir suivi ma formation chez Aéropyrénées, je souhaitais continuer et écrire l’histoire de l’école à mon humble niveau.

Ensuite, le métier d’instructeur m’a permis de gagner en maturité, d’apprendre beaucoup sur les gens et sur tous les sujets aéro en général. Un très bon bagage à mon sens !

Benoît Rouquet

Qu’est ce qui te plait dans l’aéronautique ?

La liberté, il n’y a pas de route prédéfinie à suivre. Le pilote d’un avion trace sa route lui-même, selon ses objectifs ou ses envies.

L’aéronautique m’a par ailleurs toujours attiré. Mes premières études se sont orientées sur un Master de la mécanique des fluides. Je voulais comprendre comment un avion pouvait voler, et tout le fonctionnement de l’aviation, d’un point de vue scientifique.

Une fois engagé dans cette voie, j’ai été victime de la passion, et j’ai souhaité rajouter la pratique à ces années de théorie. J’ai franchi le cap et j’ai recherché une formation pour devenir pilote de ligne.

Pourquoi Aéropyrénées ?

Le bouche à oreille. Je n’avais aucune idée vers quelle école je pouvais me tourner. Des amis m’ont conseillé Aéropyrénées pour son sérieux et sa renommée. Le choix devenait évident.

Une fois la formation démarrée, j’ai beaucoup apprécié le côté humain des instructeurs. Ils savent vraiment s’adapter à votre niveau, sans vous juger.

L’encadrement était optimal, tant pour les jeunes bacheliers qui n’avaient comme moi jamais volé de leur vie, que pour des stagiaires qui sont parfois plus âgés que leur instructeur avec un background aéronautique. J’ai vraiment eu le sentiment que nous formions une famille. L’entraide et la bonne humeur nous permettait ainsi d’avancer, tout en gardant cap et rigueur.

Un moment inoubliable durant ta formation ?

Mon arrivée sur Biarritz par la mer en bimoteur est pour moi un des moments les plus marquants de ma vie. Tant pour les paysages que pour ce sentiment inexplicable qui vous envahi de fierté et de bien-être. On y est !

Également je n’oublierais pas la validation de mes 14 certificats, ce fut un grand soulagement et un grand moment de joie de pouvoir engager toute la fin de formation pratique et d’approcher de son objectif !

Quel est ton plan de carrière ?

Je souhaite aujourd’hui continuer de monter mes heures en tant qu’instructeur et transmettre ce que mes formateurs m’ont appris. Je pourrais ainsi développer mes licences et qualifications, avant de pouvoir préparer les sélections en compagnie ou en aviation d’affaires.

Pourquoi avoir choisi le métier de Flight Instructor ?

A la fin de ma formation, pour les raisons évoquées plus tôt, j’ai souhaité réaliser le stage FI chez Aéropyrénées. A la fin de celui-ci, une place se libérant, l’école m’a proposé de rejoindre l’équipe et de démarrer immédiatement l’instruction. J’ai par la suite fait mes armes et je suis à ce jour très satisfait de ce choix.

En parallèle de cela, l’école m’a confié une deuxième casquette : celle d’adjoint qualité et conformité. J’assiste ainsi le responsable dans la gestion des agréments de l’école, et dans le contrôle du respect des procédures.

La polyvalence et l’adaptation sont selon moi des critères fondamentaux pour réussir dans l’aviation.

Qu’est-ce qu’il te plait dans le métier de FI ?

Essayer de pouvoir transmettre tout ce que j’ai appris à des personnes qui comme moi au début, ne connaissaient rien à l’aviation, et les voir s’émerveiller une fois arrivés dans le ciel.

Vous êtes un ancien d’Aéropyrénées et vous souhaitez également nous faire part de votre expérience? N’hésitez pas à nous contacter.

Vous souhaitez suivre un stage FI ? Prochaine rentrée le 24 Juillet 2017. Demandez un devis !

2017-07-06T16:15:01+00:00